Bea's blog

09 mars 2007

Vendredi 8 février 2007... Paris-Chennai

Il est 5h30, je suis à la bourre...
Je passe prendre Hugo chez lui pour qu'il récupère ma voiture après m'avoir déposé à l'aéroport.
Limite d'enregistrement 6h20, ouf, nous sommes dans les temps !
Un peu la tete dans le gaz, nous nous retrouvons avec Laure pour notre périple indien !
L'avion décolle, c'est parti !
...
Avant de partir, ma soeur nous avait briefé sur les conditions de vie en Inde : elle est persuadée que je suis la citadine parisienne de base, parce que je porte des chaussures pointues à talons, que je sors danser le soir et que je ne m'habille pas à la roots... D'autres pensent que je suis la rurale de base parce que j'adore le camping, que je ne sors pas danser tous les soirs et que je ne suis pas habillée à la dernière mode !

Bref elle m'avait prévenu que les conditions d'hygiène ou de vie ne sont pas les notres :
- le PQ n'existe pas en Inde, il faut se préparer mentalement à se nettoyer à l'eau aidé de sa main gauche...
- rien n'est propre, ni à l'intérieur ni à l'extérieur
- toujours boire de l'eau minerale
- manger avec les mains
- tourista chopée à coup sur
- attention à s'habiller "couvert" malgré la chaleur : les femmes ne montrent pas ni les epaules, ni les jambes, ni le décolleté. Ne pas porter de vetements cintrés au niveau de la poitrine ni des fesses
- art de vivre à l'indienne : no stress !
- c'est le bordel, rien n'est structuré
- matage intensif des indiens envers les femmes blanches

Bref je pars donc sans trop savoir à quoi m'attendre... en tout cas en m'attendant à quelques difficultés !

...

Quelques heures plus tard, nous arrivons à Chennai, minuit 30.
Il fait nuit, il fait bon.
Nous sortons de l'aeroport, une foule d'indiens attendent leurs proches. L'air est déjà différent.
Ma soeur, habitant à 3h de bus devait venir nous accueilir ("Hou là là prendre le bus c'est toute une histoire là bas ! C'est probablement trop tot pour vous, je viendrais vous chercher !")
Elle m'avait prévenue qu'elle aurait certainement du retard (toujours ces "conditions de vie indiennes !).
Je ne la vois pas à la sortie donc on s'installe tranquillement sur un banc. Les taxis semblent sortir d'un autre temps. Ce sont des "ambassadeurs", sorte de voitures blanches ressemblant à des... vieilles voitures ! Les rikshaw se suivent, d'autres attendent des clients. [Les rikshaw sont des mix entre la mobylette et la voiture : mob à 3 roues avec banquette à l'arrière couverte !! (les photos suivront !)]
Un indien nous interpelle : "Hello sisters ! Taxi ?" C'est charmant !
Finalement ma soeur nous attendait à un autre endroit, nous finissons par nous retrouver !

Elle nous avait loué une voiture "grande classe" (une petite voiture normale qui ressemblait à une FIAT Panda mais à ce moment-là on ne connaissait pas encore la classe moyenne du véhicule standard...!) avec chauffeur.
Premieres sensations avec la conduite indienne : la voiture fait du 90km/h maxi mais ça parait déjà beaucoup ! On roule à gauche. Sur la 2x 2 voies, nous croisons pele-mele des camions, des bus, des rikshaw, des voitures, des pietons, des vaches... Chacun sur sa file indéterminée et tous en jouant des phares et du klaxon pour prevenir soit que l'un va doubler, soit que l'autre est en train de doubler (par la gauche ou par la droite, peu importe !), soit qu'il faut qu'il se pousse...! Bref c'est un bordel sans nom et nos repères ne sont plus du tout les memes !! C'est meme écrit à l'arrière des camions "sound horn", c'est dire...

A un moment le chauffeur semble s'endormir. Il s'arrete sur un "parking", un vendeur de tchai se trouve là. Le tchai est le thé local bu à toute heure et à tout endroit : thé, lait, épices (gingembre et cardamome) et beaucoup de sucre. Un tchai et ça repart !

Nous arrivons enfin à bon port (Pondicherry). Ma soeur habite chez son patron dans une grande maison. Nous nous déchaussons en entrant. Les murs intérieurs sont peints en jaune, turquoise et framboise. L'ameublement est spartiate, le sol est en marbre, les fenetres sont étroites. Dans sa chambre, la moustiquaire trone au dessus du lit, le fan en marche au dessus. La salle de bains ne ressemble pas à celle que l'on peut avoir chez nous : la douche ? Pas de bac. Un simple carrelage sur le sol avec une sortie d'evacuation, évidemment le meme carrelage où sont posées les toilettes, un grand et un petit seau. Un lavabo, une glace sortie de nulle part et posée à l'arrache. Et bien sur, pas d'eau chaude !

Cela va sans dire que nous avons passé les 3 heures qui séparaient Chennai de Pondicherry à papoter, et là nous n'avions qu'une hate : dormir !!!

Posté par lalee à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mars 2007

Nous y sommes !

Ma petite soeur (Pauline) habite en Inde (à Pondicherry dans le Tamil Nadu) et je voulais aller la voir...

Un jour j'ai ma copine Laure au téléphone et je lui explique que je vais partir là-bas 15 jours mais que je ne sais pas trop comment m'organiser car Pauline travaillera à ce moment là... Du tac au tac elle me répond "Ho la la j'ai trop envie d'y aller !!!"

Et voilà !

On prend les billets, check la validité des passeports et achat des visas... En moins de 2 (ou presque ! ;)) c'était décidé.

Here we go !

(c'était du 08 au 22 février)

Posté par lalee à 01:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]